Le Cyclisme Urbain Québec

Le cyclisme urbain constitue la branche du cyclisme dévolue au transport urbain.

Il s'agit donc de tout ce qui est relatif aux déplacements à vélo sur de petites et moyennes distances (quelques kilomètres) en milieu quasi-exclusivement urbain (dans la ville et sa proche banlieue), c'est-à-dire en partageant la voirie avec les autres modes de déplacement motorisés ou non. Sur une distance entre un et sept kilomètres le vélo est le mode de transport le plus rapide. Au-delà de cette practicité, le cyclisme urbain vise à limiter la pollution et à diminuer l'engorgement croissant des villes par l'usage massif de l'automobile. Il participe de l'Écomobilité.

Équipement

Le vélo de ville est par conséquent un engin simple, souvent robuste pour être capable de supporter des charges (courses, enfants) avec un porte-bagages, voire des sacoches ou des paniers.

Il doit être équipé de garde-boue pour protéger les vêtements du cycliste. Le cycliste peut aussi utilement se munir de vêtements imperméables (cape, poncho, pantalon de pluie) pour se prémunir de la pluie, même si souvent se mettre à l'abri d'une averse quelques minutes peut suffire.

Le vélo doit comporter obligatoirement un éclairage (phare et catadioptre avant blanc, phare et catadioptre arrière rouge, réflecteurs visibles latéralement, et réflecteurs de pédales) ainsi qu'une sonnette. Des accessoires comme un gilet ou des brassards fluorescents et/ou réfléchissants sont facultatifs mais appréciables surtout pour les trajets de nuit, sans toutefois pouvoir remplacer le système d'éclairage.

En outre, le cycliste peut se munir d'un casque, qui peut lui éviter des traumatismes crâniens en cas de chute. Toutefois, on notera que contrairement au cas de la pratique sportive ou tout-terrain, le risque n'est pas plus élevé pour un cycliste urbain que pour un piéton, d'après les données récentes de la Sécurité routière.

Le vélo peut aussi éventuellement comporter des vitesses, de plus en plus souvent intégrées au moyeu sur les vélos haut de gamme pour plus de confort (on peut changer de vitesse même à l'arrêt) et de simplicité (aucun risque de faire dérailler la chaîne). Le risque de crevaison peut être réduit par l'utilisation de pneus renforcés ou de bandes anti-crevaison qui se placent entre la chambre à air et le pneu, le cycliste prévoyant prenant soin d'emporter sur lui une bombe anti-crevaison ou un kit de réparation pour de petites réparations d'urgence.

Enfin, la vélomobile résistante, protégée, équipée est une alternative, permettant aussi l'interurbain, des trajets un peu plus longs.
Add this page to your favorites.
Vélo - Le Québec à bicyclette


Veloquebec.ca - Le Cyclisme Urbain du Québec
Google
veloquebec.ca
2006-2014

Contactez-nous
cyclisme urbain
Québec Vélo
Jeux gratuits - jeux en ligne gratuits           RouteVerte.ca info Route Verte
Jeux en ligne gratuits
Outils pour le
cyclisme urbain


CarteRoutiere.ca
du Québec


Voyages à Rabais


Cartes virtuelles



Voyance Quebec


Sondages payants


Association Vélo
Québec
Rencontres
Québec
Vélo tout terrain
VTT
Confidentialite